Mocassin : un intemporel !

Les Mocassins Jules & Jenn

Découvrez le Mocassin sous toutes ses coutures !

Le Mocassin est sans aucun doute LA chaussure qui répond en tout point à nos exigences : souplesse, élégance et confort. Un véritable succès qui a su se réinventer au fil du temps. Preuve en est, le mocassin est l’un des rares souliers d’homme qui ait suscité quarante ans d’engouement, rien que ça !

C’est aujourd’hui devenu un status symbol de la décontraction , avant que les créateurs ne le réinventent dans tous les styles.

Pour la petite histoire …

Les mocassins sont les premières chaussures ayant été portées par les cultures autochtones d’Amérique du Nord. La souplesse de ces chaussures à semelle non rigide leur permettait d’être enfilées sous des raquettes, offrait la possibilité de se déplacer sans bruit de part et d’autre du territoire et de voyager en canot d’écorce de bouleau sans l’endommager. Il s’agissait à l’époque d’une pièce de cuir rabattue sur les côtés, tenant avec quelques coutures, similaires aux mocassins d’aujourd’hui. Les motifs et les empiècements décoratifs des mocassins indiquaient parfois le clan ou la communauté de chacun.

Faisant quasi office de chaussette en été, le « makasen » se transformait en soulier fourré l’hiver et se fixait à des jambières.

 

Mocassins Amérique du Nord - Jules & Jenn

Les premiers mocassins Amérindiens.

La confection traditionnelle du Mocassin

Les premiers mocassins Amérindiens.

Le mocassin classique d’Amérique du Nord est fabriqué à partir de 2 pièces de cuir. La plus grande sert de tige et couvre la partie inférieure de l’empeigne et le tour du talon. La plus petite pièce est cousue comme plateau sur le dessus de l’empeigne par une couture froncée.

En raison de son cuir en daim doux et sa fine semelle d’usure, les mocassins n’étaient pas appropriés aux grandes distances sur un sol dur. Ils étaient réduits à être portés dans les temps libres, plutôt que dans le monde du business. Depuis toujours, ils se portent pieds nus sans problème.

 

Mocassins d'Amérique du Nord - Jules & Jenn

Les premiers mocassins Amérindiens.

Les mocassins d’origine ne se voient plus beaucoup. Les modèles actuels sont plus appropriés pour le quotidien grâce à une semelle améliorée. Alors que, sur le modèle traditionnel, la semelle intérieure est également la semelle extérieure, beaucoup de modèles contemporains ont une semelle supplémentaire.

Les Mocassins au fil du temps…

Les mocassins, ou « loafers » en anglais, font partie des grands classiques indémodables du vestiaire masculin. Des mocassins plutôt bling bling de grands créateurs aux paires vintage, cette chaussure s’adapte à tous les styles. Avec son style si reconnaissable, elle a su traverser les frontières sociales et même charmer les femmes ! Elles sont d’ailleurs devenues les nouvelles ambassadrices de ce grand classique !

L’origine des mocassins est aussi intéressante que le produit lui-même. Même si, comme nous venons de le découvrir précédemment, il est né au fin fond des forêts canadiennes, le mocassin a été ensuite considéré comme un élément de base puisant son origine en Italie ou dans l’uniforme de la Ivy League.

Le Mocassin semble appartenir au monde entier !

Les fameuses penny loafers.

En 1934, le célèbre bottier américain G.H. Bass crée le fameux modèle « Weejun ». Sur la base d’un mocassin classique, il ajoute une bande de cuir sur le devant de la chaussure. Pourquoi ? Afin que les hommes y stockent une pièce de 1 cent, pour pouvoir effectuer des appels téléphoniques d’urgence. Et cette bande va populariser le modèle sous le nom de « Penny loafers ». La chaussure est rapidement adoptée aux Etats-Unis et connaît un succès sans précédent à travers le monde.

De ce côté de l’Atlantique, Weston, le grand chausseur de Limoges, élabore, à la Libération, un modèle de mocassin beaucoup plus habillé qui concurrence les derbys et les richelieus.

 

Dés lors, on voit fleurir dans les boutiques différentes versions : à glands, à semelles crantées, avec des mors en métal, ou encore en cuir verni. Avec une telle palette de possibilités, chacun peut trouver son style !

 

 

Le Mocassin Jules & Jenn
Les Mocassins Jules & Jenn

Les Mocassins en cuir daim JULES & JENN

Le Mocassin : un triomphe !

Finalement, c’est depuis l’Italie que le modèle finit par triompher mondialement. En 1952, un certain créateur nommé Gucci sort un « Moc » à porter pieds nus, où la languette devient un mors de cheval en laiton. Faisant d’abord fureur sur les yachts de Capri, Alain Delon l’immortalise dans Plein Soleil (1960). Dès cet instant, tout Hollywood s’enflamme pour ces loafers chics avec lesquels Fred Astaire a chanté sous la pluie et, au début des sixties, 1 800 clients se rendent encore chaque jour dans la boutique romaine du chausseur.

 

Et c’est encore un italien qui, dans les années 1990, invente le mocassin casual. Inspiré d’un driver, un soulier pour automobilistes ramené des Etats-Unis, la cordonnerie familiale de Diego della Valle crée en 1978 le mocassin à picots. Adopté par des prescripteurs d’élégance, comme Giovanni Agnelli, et baptisé Tod’s, ce gant de pied sur coussin d’air devient un emblème de la décontraction discrète, et diffère en fonction des formes et couleurs, en osant tous les métissages.

Les célèbres Moc de la marque Gucci

La folie Mocassin

Le Mocassin Jules & Jenn

Les Mocassins JULES & JENN en cuir daim camel.

D’autres mocassins icôniques sont encore à explorer : le célèbre mocassin bateau, avec lacet latéral, mis au point en 1946 par l’Américain Sebago ; le tassel à pompons, lancé par Alden au début des années 1980 ; et les classiques imparables des chausseurs de renom, tels que Church, John Lobb ou Paraboot.

Nous y reviendrons !

 

Le Mocassin Jules & Jenn

Les Mocassins JULES & JENN en cuir daim bleu.

Les Mocassins JULES & JENN

Chez JULES & JENN, le mocassin est d’abord LE soulier souple et confortable sur sa semelle à picots ton sur ton. Sans talon, la semelle et le plateau sont assemblés avec la traditionnelle couture froncée et renforcée aux points d’attache latéraux. Dépourvu de boucle ou de lacet, il s’agit d’un véritable loafer en cuir velours.

Grâce à son look sobre et relax, notre modèle de mocassin pour homme JULES & JENN est un indispensable intemporel, facile à coordonner… À avoir absolument dans son vestiaire !

Vous hésitez encore ? Nos mocassins sont fabriqués main dans notre atelier de São João, au Portugal, où nous avons été fascinés par la rigueur et la concentration avec laquelle les artisans travaillent le cuir et la chaussure. Un coup de cœur pour cet atelier qui met en lumière le savoir-faire portugais !

AUTRES ARTICLES JULES & JENN

La tendance Slow Fashion

slow fashion par jules & jenn

De 8 à 20 collections par an pour la même enseigne de mode. De quoi donner le tournis aux consommatrices.

Lire l'article

Artisan : la passion au bout des doigts

Portrait d'un artisan Jules & Jenn

Les mains noircies et usées par le maniement du cuir et pourtant toujours la même passion au bout des doigts…

Lire l'article